Agnès Martin-Lugand

Je reviens vers vous aujourd’hui pour vous proposer de découvrir mon auteur coup de cœur de cet été 2016. Oui en fait depuis mes vacances début août je n’ai lu que des livres de cette auteur , en fait j’ai lu toute sa bibliographie !! Je vais vous parler de Agnès Martin-Lugand .

Je ne sais pas si vous la connaissez mais pour moi c’est un réel coup de cœur , son écriture est si fluide, si légère, c’est simple j’ai dévoré certains de ses livres en quelques heures à peine sans pouvoir m’arrêter avant d’avoir lu le dernier mot de la dernière page du dernier chapitre du livre . Je suis passée par tous les sentiments , la joie, l’amour, le désir, la tristesse, le désespoir, le deuil,… Un vrai bouleversement émotionnel !

Tous ses livres parlent d’amour, alors oui je sais que je vais tomber dans le cliché de la fille qui est fleur bleue et qui aime les romans à l’eau de rose mais là je vous jure rien de cul-cul ou de gnan-gnan . On parle d’amour impossible, d’amour familial, d’amour révélateur, d’amour forcé , d’amour d’été ou encore tout simplement d’amour de soi .

Cette auteur a un tel talent d’écriture que l’on se retrouve vite à la place de l’héroïne et que l’on a l’impression que c’est notre histoire que l’on est en train de vivre à travers l’écriture, on ressent tous ses sentiments, ses peurs, ses doutes, ses angoisses, son amour, que l’on vit à travers elle . On ressent là tout le travail de psychologie de l’auteur.

Voici un petit résumé de ses oeuvres:

« Les gens heureux lisent et boivent du café. » :

C’est son tout premier roman et c’est également le premier que j’ai lu . On découvre Diane héroïne de cet ouvrage qui est en « dépression », elle a perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture et n’arrive pas à reprendre le dessus et faire son deuil, elle n’a même pas le courage d’aller jusqu’à leur tombe . Elle possède un café littéraire qu’elle a ouvert avec son mari mais n’a plus non plus le courage de s’en occuper, elle vit reclue dans un monde de tristesse avec pour seul ami Félix ,adorable gay déjanté qui a repris les rennes de son café en attendant qu’elle aille mieux et qui veille sur elle . Afin d’essayer de faire son deuil elle décide de partir en Irlande loin de tout et de toute connaissance. Là-bas elle va rencontrer Abby propriétaire du gîte qu’elle loue et va nouer de solides relations avec elle, petit à petit Abby va lui présenter sa famille notamment celui qu’elle considère comme son fils Edward, homme aux traits glacials et pas très agréable … Cette rencontre va bouleverser sa vie mais dans quel sens ?

« La vie est facile ne t’inquiète pas »

C’est son troisième roman mais c’est la suite de « les gens heureux lisent et boivent du café » . On y retrouve Diane qui va mieux et qui est rentrée à Paris, elle a repris les rennes de son café littéraire , prunelle de ses yeux,toujours avec l’aide de son employé, accollyte et ami Félix et se décide à reprendre sa vie sentimentale en main, malgré la culpabilité qu’elle ressent à l’égard de son mari décédé Colin . Elle va rencontrer un homme merveilleux Olivier , futur homme de sa vie ? Mais de vieux démons vont refaire surface et tout bouleverser à commencer par sa très chère amie et maman de substitution Abby…

« Entre mes mains le bonheur se faufile »

C’est son deuxième roman. On va découvrir Iris, femme trentenaire, banquière mariée à Pierre, médecin, et qui en a vraiment marre de sa petite vie de bourgeoise. Elle a toujours aimé la couture et décide de quitter son travail pour se lancer dans une formation à Paris . Une fois installée dans une chambre de bonne, elle va faire la connaissance de Marthe, propriétaire de l’atelier  qui va voir en elle beaucoup de talent et qui veut la lancer comme créatrice , elle va également faire la connaissance de son « fils  » Gabriel, qui travaille dans le même bâtiment , séducteur invétéré .Son mari , Pierre, ne voit pas tout ça d’un très bon œil . Entre la tentative de réparer une histoire d’amour avec son mari qui semble déjà révolue, la pression exercée par Marthe, et le charme de Gabriel, Iris se retrouve plongée dans un réel bouleversement émotionnel …

« Désolée je suis attendue »

Dernier roman en date. On y suit l’histoire de Yaël jeune femme qui s’est plongée à corps perdu dans son travail dans le but d’évoluer et d’atteindre les sommets . Elle se refuse au maximum à tout contact amical et même familial . Elle vit dans un appartement aseptisé où chaque chose a une place et où rien ne dépasse . Niveau physique c’et la même chose, toujours tirée à quatre épingles et perchée sur des stilettos . Mais pourquoi Yaël est-elle devenue comme ça alors que plus jeune c’était une fêtarde prête à tout pour ses amis et sa famille et qui clairement n’en n’avais rien à faire du boulot. Pour elle tout va bien jusqu’à ce qu’elle croise Marc, qui va faire ressurgir les démons du passé et qui va tout bouleverser dans sa vie… Entre Bertrand son patron qui ne lui laisse pas de répis et Marc, sa vie va prendre un autre tournant non pas sans dommages collatéraux…

Réellement si vous n’avez pas encore ouvert un des ouvrages d’Agnès Martin-Lugand je vous invite à le faire, vous verrez vous serez transportés de la première à la dernière page!

N’hésitez pas à me donner vos avis je serais heureuse de pouvoir lire vos impressions et partager avec vous …

 

Publicités